Bons et loyaux services (Julio Cortázar, recueil « Les armes secrètes »)

English: "Fireworks Whippets" at NAW...

Image via Wikipedia

Prise au dépourvu, Mme Rosay fait appel à Mme Francinet, une femme de ménage, pour une imposture. Elle jouera ce rôle au- delà de toutes espérances …

Mme Francinet est âgée. Elle se rappelle M. Bébé.

Mme Rosay avait pensé à elle au cours d’une réception, émue d’abord, elle fut vite déçue d’apprendre qu’elle serait préposée aux chiens. Alors que la fatigue l’étreint, elle est enfin délivrée de son rôle, les chiens sont lâchés, et fait connaissance avec un jeune homme pâle et joyeux, qui lui sert à boire et l’introduit dans la fête qui s’achève.

M. Bébé l’entraine dans sa beuverie, interrompue par la maîtresse de cérémonie, Mme Rosay, qui congédie Mme Francinet.

Ravie de sa fin de soirée, Mme Francinet ne s’attendait pas au retour de Mme Rosay. Celle- ci la paie grassement afin de jouer le rôle de la mère du défunt Linard, afin que ce dernier ne soit pas sans famille (c’est pourtant le cas!) pour ses obsèques.

Mme Francinet découvre alors qu’il s’agit de M. Bébé, et fond en larme sur le corps de celui qui avait eu de la considération pour elle cette soirée- là. Sa peine est sincère, et c’est de force qu’elle est détachée du corps en partance, avec la satisfaction, mêlée de larmes, d’avoir pu rendre honneur à M. Bébé.

Mon avis

Comme pour les « Lettres de maman », l’intérêt de cette nouvelle tient à la narration des émotions de la vieille dame. On est introduit auprès des domestiques et de leur cvaractère invisible, puis Mme Francinet passe de l’autre côté, avec M. Bébé qui lui permet de profiter de la soirée au même titre qu’une invitée, et qui reconnait que cette fête n’a pu être appréciable que par ses services (la garde des chiens).

Ainsi, lors de l’enterrement, elle joue son rôle sans le feindre, car c’est un réel attachement qu’elle avait pour M. Bébé.

Publicités

A propos Erick

Diététicien, INFP, yogi coincé, coureur amateur. Buts: écrire mieux, donner du sens à chaque expérience en organisant par écrit mes impressions !
Cet article, publié dans nouvelle, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Bons et loyaux services (Julio Cortázar, recueil « Les armes secrètes »)

  1. Ping : Les armes secrètes, de Julio CORTAZAR | Du thé sur le canapé

  2. Ping : Julio CORTAZAR : rites (Nouvelles, histoires et autres contes) | Du thé sur le canapé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s