Les phases de Severo (Julio Cortázar, recueil « Octaèdre »)

Medium (TV series)

Medium (TV series) (Photo credit: Wikipedia)

Une réunion de famille, nocturne. Une veillée au chevet de Severo, sorte de patriarche.

Une séance de spiritisme subie, de révélations d’un médium, décodées par les habitués.

Une curieuse réunion

Au cours de la nuit, la famille de Severo ainsi que ses amis proches se réunissent dans sa maison. Dans une ambiance de fête nocturne, sans la félicité mais plutôt, l’inquiétude, ils attendent.

Quand la phase des sueurs commence, et qu’ils sont appelés à la chambre de Severo, on comprend que  la réunion était en fait une veillée autour de Severo, en attente d’évènements étonnants, bien que prévisibles, car se déroulant dans un ordre et associés à une signification connue des habitués.

Comme à l’accoutumée pour le fantastique sud américain, Severo suant au point de tremper ses draps quasi instantanément n’étonne personne.

Après avoir patienté, la phase suivante confirme la folie de Severo : sauter dans toute la pièce, sans raison, voilà qui est singulier, mais en quoi est- ce un spectacle, pourquoi se rassemblent- ils tous pour l’observer?

Cependant, Severo a l’air absent; on devine alors qu’il subit ces phases, comme s’il était en transe.

Spiritisme ?

Le bouleversement des phases suivantes inquiète les invités, mais cela n’a pas l’air si important.

Après que les papillons de nuit aient tapissé le corps du vieillard, absent, les yeux fixant la lampe au plafond, après qu’ils se soient dispersés, la vie à distance de la chambre reprend, avec l’idée d’avoir échappé à un évènement néfaste, dans le cas où un papillon n’aurait pas choisi Severo pour cible.

La phase suivante, des numéros, confirme ce à quoi les invités assistent. Severo assigne à chacun un nombre, et le reste de la foule n’est soulagé qu’après qu’une lointaine parente a eu le 1. Severo est sans doute un médium, et les nombres désignent l’ordre dans lequel les parents présents vont mourir.

« C’est évidemment une question de temps », me dit Ignacio en sortant de la chambre. « Les nombres par eux- mêmes ne veulent rien dire, tu penses bien. « 

A la phase des montres, la fatalité quitte la séance, car si chacun doit mourir dans l’ordre défini, il est possible, sans doute, de gagner du temps, par ses actions. Ou de précipiter sa fin.

La séance s’achève par le sommeil du patriarche. Chacun retourne à sa vie quotidienne, aux aurores. Ce qui laisse supposer le caractère exceptionnel, et non pas régulier, de cette séance de divination.

Publicités

A propos Erick

INFP, en transition : écrire mieux, donner du sens à chaque expérience en organisant par écrit mes impressions !
Cet article, publié dans nouvelle, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les phases de Severo (Julio Cortázar, recueil « Octaèdre »)

  1. Ping : Julio CORTAZAR : rites (Nouvelles, histoires et autres contes) | Du thé sur le canapé

  2. Ping : Octaèdre, de Julio Cortazar | Du thé sur le canapé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s