Réunion avec un cercle rouge (Julio Cortazár, recueil « Façons de perdre »)

 

Une histoire où la tension monte. Un simple repas au restaurant devient source de stress.

Comme pour la nouvelle « autobus« , la situation est absurde, le personnage le ressent, sans pouvoir calmer son inquiétude.

Car cette fois- ci, la menace semble bien réelle, il faut quitter ce restaurant au plus vite.

Mais qu’y a- t- il de si dangereux? Impossible à comprendre sans l’observation de la peinture …

Territoire de Jacobo Borges, d’après sa peinture

Ainsi, le personnage central s’appelle Jacobo. Les autres ne sont pas dénommés, ce qui accentue la dédicace faite au peintre.

Jacobo n’est pas le narrateur. Néanmoins, il raconte l’histoire à Jacobo, en se mettant à sa place, comme s’il pouvait savoir ce qu’il avait ressenti alors.

En Transylvanie, Jacobo entre dans un restaurant, le Zagreb. Les serveurs sont rapides et leurs mouvements imperceptibles, dans cette salle vide et sombre.

Les serveurs paraissent assez rustres. Entre une touriste anglaise, que Jacobo observe pendant son repas. Les serveurs sont insistants dans leur attitude, comme pour retenir Jacobo et le pousser à la consommation, alors qu’il a sommeil.

Soudain, la tension monte, les serveurs paraissent toujours impatients, attendant que la touriste achève son repas, comme si elle gênait, à l’affut de Jacobo pour lui proposer de quoi éterniser sa présence au restaurant.

Jacobo, décidé avant à partir, attend que la touriste quitte le restaurant pour lui emboîter le pas, mu par une impression de danger qui l’engloutirait s’il restait. Il demande sans s’en apercevoir l’addition en même temps que la touriste, et dans le même mouvement, quittent le restaurant. Les serveurs, immobiles et pâles, se regroupent derrière le comptoir.

Jacobo part avec l’idée d’avoir échappé à une menace, et souhaitant que la touriste n’y retourne pas, la suit de prêt. Jusqu’à ce qu’au détour d’une rue, elle s’évapore.

Jacobo revient alors au restaurant. Les serveurs lui expliquent que Jenny, la touriste, a déja été convertie. Qu’elle souhaitait aider Jacobo, mais qu’elle ne pouvait y parvenir, et qu’elle a été obligé de revenir au restaurant.

Finalement, c’était Jenny la narratrice. Elle avait compris que Jacobo était pressenti pour se faire vampiriser. Son dernier espoir est qu’à deux, ils puissent éviter le même sort à d’autres. Au moins, elle ne sera plus seule …

Publicités

A propos Erick

INFP, en transition : écrire mieux, donner du sens à chaque expérience en organisant par écrit mes impressions !
Cet article, publié dans nouvelle, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Réunion avec un cercle rouge (Julio Cortazár, recueil « Façons de perdre »)

  1. Ping : Julio CORTAZAR : rites (Nouvelles, histoires et autres contes) | Du thé sur le canapé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s