Les rescapés du vol 29 : leçons de survie

 

Voilà déjà une semaine que s’est achevée la série pour ados « Les rescapés du vol 29 ». Avec légèreté (car plus de matériel disponible), on retrouve les mêmes leçons de survies abordées dans le film « Seul au monde » avec Tom Hanks, ou encore dans la série LOST (mais en arrière- plan).

Petit inventaire des compétences de survie à développer avant d’être en difficulté …

Je meurs de faim !!

Dresser le bilan des ressources de départ.

Les rescapés du vol 29 disposaient de biscuits, ce qui leur a permis de se faire à l’idée qu’ils n’étaient plus dans un environnement idéal, et qu’il faudrait ra-tion-ner.

Inventorier les possibilités du milieu hostile.

Les naufragés disposent toujours de bouteilles d’eau, ce qui leur permet de tenir bon avant la découverte d’une source d’eau potable. (LOST,Les rescapés)

Cependant, dans la réalité, s’ils ont de la chance, il y a des noix de coco, pourvoyeuses d’eau stérile. Encore faut- il réussir à l’ouvrir. Tom Hanks, par chance, avait récupéré une lame de patin à glace, ce qui l’aida à ouvrir les noix de coco.

Mais souvent, il n’y a rien. Car dans la jungle, et non pas un milieu occupé par l’homme puis abandonné, il n’y a aucun arbre fruitier. Je rappelle que dans la forêt proche de chez moi, les singes sortent pour manger nos papayes! Preuve que la nourriture y est rare.

Ainsi, dans les naufragés du vol 29, il y a la situation idyllique de Koh Lanta : une source d’eau, du feu pour la potabiliser, du poisson, un pécheur, des fruits (bananes et papayes), des cocos secs pour manger, voire du cramanioc (manioc doux, comestible bouilli).

Cependant, la véritable survie est esquissée quand Abbie part en forêt : de l’eau mais rien pour la stériliser (donc diarrhée), rien à manger à part des lézards et des larves. Plus proche de Man versus wild, donc.

Trouver de l’eau avant de mourir

On est sensé pouvoir se passer d’eau 3 jours avant de mourir. C’est donc le délai pour :

  • trouver une source (bon courage)
  • récolter la rosée (avoir une bâche)
  • dessaler l’eau de mer (…)
  • stériliser l’eau de rivière

Je rappelle que certaines plantes sont toxiques, et que lécher l’eau sur leurs feuilles n’est pas la meilleure idée, l’hôpital étant loin. Éviter d’envenimer les ennuis déjà présents.

Combattre la faim

  1. apprendre à pécher (avant d’être perdu si possible) :
  • savoir tisser des cordages à partir de lianes.
  • faire des hameçons à partir de restes métalliques (si disponible)
  • savoir poser une ligne
  1. le cas échéant, confectionner des nasses à poisson
  2. en urgence, cueillir des mollusques
  3. harponner, si l’eau est claire (chance X 200%)
  4. Manger de la viande
  • repérage
  • piéger le territoire
  • tuer
  • rendre comestible les proies( dépecer, évider)
  • cuire
  1. Planter des légumes (survie > 3mois, chapeau !!)

Je suis épuisé : où dormir ?

Trouver un abri pour la nuit en milieu hostile.

Dans « Je ne devrais pas être en vie », une émission télé, un homme se perd en forêt au Mexique. Pour se protéger des moustiques, et par crainte des bêtes sauvages, il se recouvre de branchages pour passer inaperçu la nuit.

Construire son abri

Les lycéens du vol 29 ont eu la chance de bénéficier de la carcasse de leur avion au début de l’aventure.

Par la suite, ils ont pu utiliser leur tente pour créer un campement à l’abri des marées. (la vie en milieu sauvage faisait partie du thème du voyage).

Lorsque la tempête bouleverse le camp, la promiscuité dans l’unique tente restante les oblige à créer un campement d’arbres et de feuilles de palmiers.

La carcasse de l’avion s’étant échouée de nouveau, ils l’utilisent alors pour améliorer leur confort.

Écarter le danger

Les lycéens ont eu beaucoup de chance de disposer d’un briquet. Ainsi, le feu leur a permis de cuire le poisson, de stériliser l’eau, et surtout d’éloigner les éventuelles menaces pour le camp (cochons sauvages).

L’essence du briquet s’épuisant, par la suite ils font du feu grâce à Taylor et sa dextérité (principe du bâton sec frotté sur une bûche),.

Puis Éric et Lex s’associent pour créer une loupe (morceau de verre issu de l’avion, amplifiant les rayons du soleil par adjonction d’eau).

Au secours : signaler sa présence

Jackson crée un radeau pour transporter une bannière de détresse, destinée à dériver, telle une bouteille à la mer, pour signaler leur présence depuis le ciel.

Lex essaie de signaler leur présence via la radio de l’avion, réparée grâce à son ingéniosité. Cependant l’orage met fin à cet espoir.

Une partie des rescapés décide de longer la côte, afin de trouver des traces de civilisation. Sans feu, ni médicament, cette initiative suicidaire produira des conséquences qui auraient pu être désastreuses.

Éric reprend l’idée du radeau pour profiter du courant en espérant dériver jusqu’à une île jugée proche. Cependant, Dayley et Nathan, bien que bon nageurs, et équipés de gilets de sauvetage, apprendront que la création d’un radeau de troncs et de lianes nécessite de solides connaissances pour parer à sa dislocation en mer.
Tom Hanks, lui, disposait de tôles métalliques échouées sur la plage, qui lui permirent, passé les trois ans à désespérer de revoir la civilisation, de quitter l’île pour être secouru par un bateau de pêche.

Par un message de feu, Nathan espérait signaler leur présence à tout bateau mouillant au large. Projet mis à mal par Dayley, et repris par Lex, qui bricole un phare clignotant grâce aux ampoules de l’avion.

L’idée géniale de signaler leur présence au satellite survolant l’île tient lieu de séries de coïncidences :

  • l’île était une ancienne base militaire, censée être désaffectée,
  • une tempête dévastatrice a poussé les secours militaires à scruter la zone,
  • leur connaissance de la base les a intrigué, quand ils ont aperçu sur les clichés du satellite un point lumineux, de nuit.

Ainsi, ce sauvetage n’est pas réaliste. Dans l’émission télé, l’homme perdu en forêt s’en sort par chance, en marchant dans une direction qui s’avèrera juste.

castaway hack : s’équiper avant le drame

Anti – folie

Pour ne pas perdre la tête, Tom Hanks parle à son ballon.
Les lycéens font des confessions en solo devant leur caméra.

L’homme du Mexique visionne ses souvenirs dans sa caméra, avant d’utiliser la batterie pour faire du feu, il me semble.

Matériel

Couteau, machette, couverts, tasses, récipients, tout ce qui peut servir pour manger et créer son abri ou pêcher (souvent interdit en cabine!!)

Une trousse de secours sauve Éric de son allergie (inconnue) aux fruits de mers, Jackson de l’eau non bouillie (antibiotiques à large spectre), Nathan qui avait besoin d’antiseptique,  comme Abbie après son escapade en forêt, et Ian dont la jambe a été cassée.

Secourisme

Le brevet de secourisme a été utile à Mélissa pour réanimer Éric, après sa quasi noyade.

De même, les cours de sauvetage en piscine du lycée lui ont été utile pour le ramener sur le rivage.

Confort

Taylor, sans déodorant ni shampooing, en rêve vite. Le confort se rapporte alos au nombre de vêtements et de culottes disponibles. Le lavage au sel et au sable étant limité.

Le manque de sommeil est vite amplifié par l’intensité des ronflements des voisins. Des boules Quiès eurent été utiles, d’autant que les originales, en cire, sont de formidables allume- feu (2 en 1!!)

Pour finir

Je ne vais pas épiloguer sur cette superbe série sans prétention autre que divertir les adolescents.
Mes compétences de survie sont loin de m’accorder l’immunité à Koh Lanta, la pêche n’étant pas mon fort, et n’ayant de plus jamais campé.

Mais la débrouillardise innée pourrait faire la différence.

Pour pallier le risque d’être naufragé, autant continuer à apprendre à nager longtemps (comme Sawyer dans LOST, lorsqu’il saute de l’hélicoptère pour regagner la côte à la nage). Et ensuite à pêcher. Et le reste sera accessoire, j’excelle déjà dans l’art de ne pas densifier une situation délicate.

Publicités

A propos Erick

INFP, en transition : écrire mieux, donner du sens à chaque expérience en organisant par écrit mes impressions !
Cet article, publié dans Série TV, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s