Kate Bush : sélection (partie 2)

Cover of "Sensual World"

Cover of Sensual World

Après des débuts chaotiques en terme d’équilibre de ses albums (voir première partie), Kate Bush délivre de superbes opus :

  • The Dreaming,
  • puis Hounds of love,
  • et enfin l’excellent, mon préféré, The Sensual World …

The dreaming (1982)

Un album équilibré, des rythmes qui ne cessent de hanter les tympans, sans totalement laisser la vedette aux mélodies suivantes.

Sat in your lap

La verve de cet album est présente jusque dans ce clip. Old school, mais rythmé!

Explication des paroles ici.

Pull out the pin

« Just one thing in it
Me or him
But I love life
So I pull out the pin. »

explications ici.

Suspended in gaffa

Explication ici.
Encore ce piano à la rythmique qui donne envie, de danser une gigue celtique!

The dreaming

Mystique à souhait, cette chanson fut l’une des dernières avant mon départ vers les études à la fac. Je commençais à comprendre quelques mots d’anglais, à ne pas seulement me baigner dans la musique des instruments et de la voix.

Get out of my house

Complainte désespérée pour éconduire l’intrus, qui subira la colère de la sorcière (bien écouter la toute fin).
Paroles expliquées ici (je me foule plus, j’avoue).

Hounds of love (1985)

Nous y voilà, avec la passion platonique qui laisse place à des sentiments courtois d’une adolescence d’un autre âge.

Running up that hill

Le souvenir de l’irréversibilité de la vie. Combien de fois j’ai voulu revenir en arrière, effacer, réécrire?

Mais en fait, même si cette chanson est la bande originale de ces rêves de retour dans le passé, elle n’aborde pas du tout cela!!

Kate aimerait changer de place avec son homme, le comprendre, et dépasser cette crise (runnin up that hill).

 Hounds of love

Très rythmée, bien qu’éphémère à mes yeux.
Traduction .

Mother stands for comfort

Une rythmique délicate, une pause avant de reprendre la course aux sentiments jetés au torrent harmonique. (paroles)

Cloudbusting

Paroles traduites

Serait- ce Donald Sutherland, dans le rôle du père du garçon( Kate Bush) ?

I still dream of Orgonon
I wake up crying
You’re making rain
And you’re just in reach
When you and sleep escape me ….

Une chanson qui transpire la tristesse. Bien entendu, l’histoire est féérique, prévisible, irréelle. Un goût de secret de guerre froide. C’était l’époque, évidemment.

Under ice

(paroles ici)

Courte, sans intérêt. Bien que je ne puisse l’oublier, chaque fois que j’imagine une croute de glace qui céderait, me recouvrirait, m’emprisonnerait, cherchant une issue pour revenir à la surface, en vain.

Watching you without me

Un titre que j’avais oublié, assez calme et reposant …

Jig of life

Première rencontre sonore avec le trio Bulgarka. Le final est époustouflant d’intensité.

Hello Earth

Je ne la redécouvre que maintenant. Et exceptionnelle. De la maturité pour prendre le temps de l’écouter.

The morning fog

Chanson de fin d’album, c’est une fête qui réveille les sens! Réellement agréable, je ne savais pas qu’il s’agissait de la chanson d’un nuage!

The sensual world (1989)

L’un de ses meilleurs albums. La mère d’un de mes amis du lycée l’avait, ça a connecté nos deux univers!

Je ne mets que mes préférées, mais l’achat de cet album reste un projet futur…

The sensual world

« Hmm, yes! »

Chanson liée à la naissance de l’amour, dans mon coeur, autrement que platonique. Le lycée, la terreur de croiser les regards espérés … Etant alors dans une école catholique, les cloches de la musique lui ont donné un air de fruit défendu …

J’adore les costumes d’une époque chevaleresque. Kate, tu as vraiment saisi l’esprit INFP!

Love and anger

« What would I do without you? »

Difficile à comprendre, très évocatrice.
Paroles originales ici et traduction .

Heads we’re dancing

Je me souviens de « you know the devil is a charming man ». Mais au- delà de ça …
Explications…

Deeper understanding

Paroles ici.

Chaque fois que j’entendais cette chanson, je pensais à l’internet, qui apporte cette « compréhension profonde » recherchée. Mais maintenant, que j’y suis accro, je comprends qu’il ne s’agit que d’une fausse consolation, face à la solitude, qui ne pousse pas à braver ses peurs et aller vers les autres.
Se tourner vers son ordinateur/facebook/internet/télévision, comme un ami, est si fréquent aujourd’hui.

Between a man and a woman

Never be mine

L’une de mes favorites. Triste, qui m’inspirait beaucoup avant. J’ai pour habitude d’imaginer que certaines rencontres sont des futurs possibles, des signes de la vie que j’aurais pu avoir, si j’avais fait d’autres choix…

This woman’s work

Encore une, cet album est un écrin de perles!!

A noter qu’il y a eu une reprise récente.

Et sans oublier un clin d’oeil à Vampire Diaries :

Et la reprise intégrale de Greg Laswell ici :

Walk straight down in the middle

Reste à venir la dernière partie, où je me suis détaché de cet amour pour Kate …

Publicités

A propos Erick

Diététicien, INFP, yogi coincé, coureur amateur. Buts: écrire mieux, donner du sens à chaque expérience en organisant par écrit mes impressions !
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Kate Bush : sélection (partie 2)

  1. Ping : Kate Bush tribute (partie 3) | Du thé sur le canapé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s