Humains (2009, film français)

Affiche du film

Affiche du film

Pour passer le temps, je visionne des films plus ou moins sortis de l’espace. En tous cas, sur ma planète, on en a pas eu vent lors de leur sortie en salle obscure.

Je viens de visionner un film français qui témoigne du renouveau de ce cinéma que j’apprécie grandement.

Plus sérieusement, j’essaie de comprendre mieux mon ex en visionnant des films qu’elle avait prévu de regarder… Lire la suite

Publié dans Film | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Le temps passe trop vite …

(Réflexions sur skype lors d’une conversation avec une copine, Emilie)

En fait, le temps ne passe pas plus vite qu’avant.

Aux origines de cette sensation

Comme on est plus conscient de notre vie, on est enclin à ne remarquer que ce qui est inhabituel, qui suscite des émotions inattendues.

Du coup, chaque jour stéréotypé ne compte pas et est réduit au stricte minimum de souvenir. On fait moins attention aux petites choses, on s’émerveille moins, il y a moins de nouveauté au quotidien.
Du coup seules les vacances ou autres revêtent un aspect digne de souvenirs élaborés, et alors on s’arrête dans la course du temps pour marquer ces souvenirs. Et au regard des mois, années passées, on ne met en exergue que les moments forts, qui bout à bout Lire la suite

Publié dans Développement personnel | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Le séducteur chaste

Le séducteur,
celui capable de s’attacher les faveurs d’une femme,
celui pour qui une femme n’est essentielle qu’en elle- même,
et non par son inaptitude à en gagner les faveurs,
ou son absence de conquêtes prolongée;

Celui qui distingue ses échecs
liés à une analyse incomplète de la situation,
ou qui encore comprend que toute femme
ne peut être gagnée par lui,
et sait alors se retirer;

Celui- là est digne de renoncer aux femmes.
Car la victime de son inconfort
continuera secrètement à admirer son bourreau.

Seul le Prince, maître de toute richesse,
en connait la valeur, en prise la jouissance.
Abandonnant ses trophées passés et à venir,
il se libère de la charge de sa renommée.

Son célibat est incompris,
ses conseils indiscutables.
De vulgaire, il devient vénérable,
et d’artiste, il incarne le sage.

Publié dans Bavardages | Tagué , , | Laisser un commentaire

Tous les feux le feu, de Julio Cortazar

Couverture du livre aux éditions Gallimard

Crédit : amazon.fr

Tous les feux le feu est un recueil de Cortazar qui manie le fantastique en le distillant dans des situations de la vie quotidienne.

Les nouvelles sont hautement ancrées dans le réel, et l’élément fantastique n’est qu’un accessoire qui crée les situations pour animer les personnages …

Lire la suite

Publié dans Livre | Tagué , , | Laisser un commentaire

Réunion (Julio Cortazar, recueil « Tous les feux le feu »)

« Je me souviens d’une vieille histoire de Jack London dont le héros appuyé à un tronc d’arbre s’apprêta à finir dignement sa vie. »
Ernesto Che Guevara, La Sierra y el llano, La Havane, 1961

Réunion débute avec cette citation, pour brosser le débarquement de révolutionnaires dans une baie de Cuba, en période pré- communiste.

Alors que la nouvelle s’avère engagée et réaliste, quant au portrait de la peur et des conditions de santé des protagonistes qui se dégradent, la nouvelle est axée sur la confiance placée auprès des meneurs de cette équipée, confiance mise à mal par leurs probables décès.

Lire la suite

Publié dans nouvelle | Tagué , , | 1 commentaire

La santé des malades (Julio Cortazar, recueil « Tous les feux le feu »)

 

Comme pour Liliana pleurant, Cortazar place la maladie comme élément conditionnant l’action.

Mais cette fois, la mauvaise santé est inéluctable, et c’est la volonté de ne pas rajouter de la douleur à la maladie de la mère qui pousse les personnages toujours plus loin dans la duplicité et la déformation de la réalité.

Lire la suite

Publié dans nouvelle | Tagué , , , , , | 1 commentaire

L’autoroute du Sud (Julio Cortazar, recueil « Tous les feux le feu »)

 

Une nouvelle célèbre de Cortazar : l’embouteillage sans fin.

Y sont cristallisées toutes les situations propres à l’impossibilité de quitter rapidement la scène, l’interdiction de quitter son véhicule, la sensation de temps suspendu …

Sauf que le fantastique succède au burlesque, jusqu’à isoler les automobilistes piégés dans une société autoroutière alternative.

Lire la suite

Publié dans nouvelle | Tagué , , , , | 1 commentaire

Le voyage (Julio Cortazar, recueil « Dernier round »)

 

Gare du Nord

Crédit : Gare du Nord de hugh llewelyn – http://www.flickr.com/photos/camperdown/8067618120/

« Non, dit l’homme, ce n’est pas ça. Ce n’est pas possible que nous ne nous rappelions pas alors que juste en venant … « 

Un voyage.

Dans une gare.

Aucune action, car ce n’est pas compliqué.

Soudain la nouvelle oscille, entre fait divers anodin et fantastique, qu’en est- il réellement ?

Lire la suite

Publié dans nouvelle | Tagué , , , | 1 commentaire

Tous les feux le feu (Julio Cortazar, recueil « Tous les feux le feu »)

Titre incompréhensible. Représentatif de cette nouvelle.

Trois histoires, imbriquées, qui finissent par être indissociables. En apparence, rien de fantastique.

Mais lorsque les nombres scandés au fond du téléphone, prennent sens, et que le feu se déclare, les histoires prennent fin, la fatalité est à l’oeuvre, les coupables affrontent les flammes réelles des passions qu’ils ont déchainées …

Lire la suite

Publié dans nouvelle | Tagué , , , , , , , | 2 commentaires

Golden Boy, de Tatsuya Egawa : vidéo et manga

Couverture du tome 1 de Golden Boy

Crédit : amazon.fr

Golden Boy, célèbre manga de Tatsuya Egawa, a déjà été chroniqué (comme ici).

Alors pourquoi en parler ?
Découvert parmi d’autres mangas pornos, je n’aurais jamais pensé, en lisant, qu’il y avait une réflexion sur l’apprentissage, et sur la vie, distillée au fil des tomes du manga …

Bon, au programme, des vidéos, et des commentaires! Lire la suite

Publié dans Développement personnel, Livre | Tagué , , , , , , , | 3 commentaires