Archives par mot-clef : absurde

Julio Cortazar : Jeux (« Nouvelles, histoires et autres contes » # 2)

Ce second parcours proposé par Cortazar, fait suite aux Rites précédents. Car son recueil (« Nouvelles, histoires et autres contes ») est un fleuve où se mêlent les genres du fantastique, troubles. Note: j’ai mis plus de 5 ans à écrire cet … Lire la suite

Publié dans Livre | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Dernier round, de Julio Cortazar

Recueil de textes et de nouvelles, de longueurs et d’intérêt ou d’objet inégal, la constance de Dernier round réside à l’accompagnement obligé d’une image, pour illustrer, préciser, expliquer ou prolonger le texte. De plus, étant massicoté dans sa largeur, ce … Lire la suite

Publié dans Livre | Tagué , , , , , , , | 1 commentaire

L’autoroute du Sud (Julio Cortazar, recueil « Tous les feux le feu »)

  Une nouvelle célèbre de Cortazar : l’embouteillage sans fin. Y sont cristallisées toutes les situations propres à l’impossibilité de quitter rapidement la scène, l’interdiction de quitter son véhicule, la sensation de temps suspendu … Sauf que le fantastique succède … Lire la suite

Publié dans nouvelle | Tagué , , , , | 1 commentaire

La Fanfare (Julio Cortazar, recueil « Fin d’un jeu »)

Un argentin, Lucio Medina, se rend au cinéma Opéra pour y voir la réédition d’un film d’Anatole Litvak dont il avait manqué la sortie. Pourtant, rien ne se passe comme prévu. Ce qui l’amènera à changer de vie…

Publié dans Développement personnel, nouvelle | Tagué , , , | 1 commentaire

Dîner d’amis (Julio Cortazar, recueil « Fin d’un jeu »)

Alors qu’il s’apprête à réunir ses vieux amis, Federico Moraes reçoit une lettre du docteur Alberto Rojas, qui revient sur les évênements de cette soirée. Pourtant, la soirée n’a pas encore eu lieu … Une nouvelle brève, sous format épistolaire, … Lire la suite

Publié dans nouvelle | Tagué , , , | 2 commentaires

Les discours du Pince- Gueule, de Julio Cortazar

12 textes, associés aux dessins de Julio Silva, peintre ami de l’auteur, collaborateur de Silvalande. Douze textes en français, étranges, difficiles à comprendre. Un ton guilleret, jouant sur les mots. Voilà tout.

Publié dans Livre | Tagué , , | Laisser un commentaire

« On déplore la », de Julio Cortazar

Dans ce conte où l’implicite est le héros, il m’a été impossible de comprendre totalement ce qui s’est passé. L’essentiel des phrases, dont la fin est escamotée, ne se comprend que dans un ensemble.

Publié dans Livre | Tagué , , | 1 commentaire

N’accusez personne (Julio Cortazar, recueil « Fin d’un jeu »)

Comment expliquer cette nouvelle? Une agression, mais qui en est responsable, hormis lui- même? Une nouvelle où le fantastique rôde, malgré les tentatives de l’auteur de le démasquer, jusqu’à ce qu’il se jette à la gorge de sa victime, se … Lire la suite

Publié dans nouvelle | Tagué , , , , , , | 3 commentaires

Les ménades (Julio Cortazar, recueil « Fin d’un jeu »)

  Un concerto qui se métamorphose en orgie. Rouge passion. Par son titre, cette nouvelle de Cortazar fait référence aux suivantes de Dionysos, le Dieu de la débauche et du vin, et qui célèbrent son triomphe. Ici, il s’agit du … Lire la suite

Publié dans nouvelle | Tagué , , , | 4 commentaires

C’est avec un légitime orgueil (Julio Cortázar, recueil « Le tour du jour en quatre- vingts mondes »)

Cette nouvelle, totalement absurde, utilise un schéma imbriqué pour justifier un propos intenable. Sa construction narrative à rebours rappelle celle du Trésor de la jeunesse (même auteur, recueil « Dernier Round »), où chaque idée en appelle une autre. Mais, à y … Lire la suite

Publié dans nouvelle | Tagué , | 2 commentaires